Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de Carlepont
créée et gérée par l'Association Horizons Culture

Recherche

Animations

   Un samedi par mois 

heure du conte

pour les petits et les plus grands

à partir de 11 heures

(affichage des dates à la bibliothèque)

Nos horaires

Ouverture

lundi de 16h30 à 18h

 

mercredi matin de 11h45 à 12h30

 

et samedi matin de 10h à 12h30

Et un samedi par mois à 11h. 
pour les jeunes et les petits

Heure du Conte

28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 15:01
Suite française, roman adultes

 

      Suite française d’Irène Némirovsky (Denoël, 2004) présente dans une première partie intitulée « Tempête en juin » une description de l’exode de 1940. Sans complaisance ni édulcoration, tout y est : l’incompréhension,  la lâcheté, le courage, l’égoïsme, l’inconscience, l’indifférence, l’entraide aussi et parfois un certain héroïsme… Une fresque qui présente toutes les conditions sociales avec une lucidité parfois glaçante. Les personnages peuvent évoluer en bien comme en mal avec les expériences extrêmes d’un tel moment de chaos.

      Irène Némirovsky décrit sans nul doute ce qu’elle a vu avec une précision quasi scientifique et dans un style admirable. L’analyse des sentiments s’appuie souvent sur des comparaisons, des rappels du passé qui éclairent le lecteur. Les pensées des personnages nous sont livrées en parallèle de leurs actions, qu’elles soient conformes ou non à la situation, et cette épaisseur psychologique crée la vie. Les décors sont soignés, avec de superbes descriptions de la nature où les animaux ne sont pas oubliés : un chapitre (ch 20) est même consacré à Albert le chat des villes qui retrouve intacts ses instincts chasseur et amoureux au contact de la terre sans se poser de questions, lui. Le problème des humains est d’être à la fois soumis aux instincts de survie, aux lois animales, mais de les penser, d’en peser la valeur morale, sentimentale ou artistique et de s’y perdre bien souvent, surtout quand s’en mêle une estimation financière.

 

      La seconde partie « Dolce » se passe pendant l’occupation allemande et met en jeu la population d’une petite ville et de sa campagne. Ce récit évoque Le Silence de la mer de Vercors, mais décrit plus largement la vie de la ville et de la campagne qui entoure la maison des protagonistes.

 

      Irène Némirovsky  prévoyait 3 autres parties pour une œuvre de mille pages au total, mais, bien qu’écrivain connu, reconnu par les critiques et ses pairs, ayant obtenu des prix, et convertie au catholicisme, elle a été arrêtée en tant que juive, internée le 16 juillet 1942 au camp de Beaune-la-Rolande et envoyée à Auschwitz le lendemain. Immatriculée au camp d'extermination de Birkenau, elle fut assassinée le 17 août 1942.

Geneviève

Partager cet article

Repost 0
Published by Bibliothèque de Carlepont - dans La Bibliothèque
commenter cet article

commentaires

Ateliers à la bibliothèque

 
 
  Racines Branches et Rameaux
Histoire et généalogie 
Un peu de patience…
 Xavier reviendra bientôt
sur l'antenne de Radio Puisaleine
avec une nouvelle émission

blogalivresdecarlepont